Homéopathie Complexe à Saint-Sulpice (60430)
Vers l'Accueil  menu  
  "Dernière mise à jour, le 10 mai 2021
version 2a  


HOMEOPATHIE COMPLEXE

Généralités

L'Homéopathie complexe est née de l'idée qu'une maladie peut être guérie plus efficacement avec deux ou plusieurs remèdes au lieu d'un seul comme le préconisait ou plutôt imposait S. Hahnemann tout en respectant ses principes fondamentaux (dilution, trituration, respect du patient, etc.).

L'homéopathie

Samuel Hahnemann - gravureHippocrate (-460 -> -377) définit les principes de l'éthique, de la déontologie de la médecine et son célèbre serment. Puis Galien (129 -> 201 ) reprend et développe les idées d'Hippocrate. Un peu plus tard Paracelse (1493 -> 1541) développe sa propre théorie dont quelques principes sont toujours en vigueur aujourd'hui. C'est Samuel Hahnemann (1755 -> 1843) qui définit le principe de l'homéopathie moderne, notamment le principe de la dilution, de la trituration et sa "loi" fondamentale "un remède pour une maladie".

L'homéopathie complexe

Julius Aegidi - gravureSamuel Hahnemann impose l’utilisation d’un seul remède pour une maladie, ce qui, pour un certain nombre de médecins n'est pas une solution optimale. La nouvelle idée est d’administrer deux (ou plusieurs) remèdes en même temps pour une maladie. Cette nouvelle méthode a été appelée l‘homéopathie complexe ou « mouvement complexiste ».
L'histoire officielle définit Julius Aegidi (1795 -> 1874) comme le créateur de cette branche de l'homéopathie, ce qui, à mon avis, n'est pas le reflet exact de l'Histoire.

L'électro-Homéopathie

comte César Mattei - portraitCréé au environ de 1878 par le comte César Mattei (1809 -> 1896), l'électro-homéopathie est un concept "flou". Le comte la compare à l'électricité d'où le terme "électro". Il définit également plusieurs types d'électricité : l'électricité végétale, animale, rouge, blanche, angioitique, etc. Quelques docteurs ont suivi cette orientation de l'homéopathie, comme par exemple Ghirelli, Sauter, Ponzio, Marçais, ... Cependant, trouvant ce concept flou et par trop "mystérieux", P. Ponzio et A. Marçais, pour ne citer que ces deux là, ont défini le terme "électro" comme l'électricité émanant du corps humain. Ce concept n'étant pas très "scientifique" pour l'époque, n'a pas duré longtemps.


trait séparation

L'origine de l'homéopathie complexe

Et bien, Julius Aegidi élève et Friedrich Boenninghausen ami de Samuel Hahnemann, ainsi que Samuel Hahnemann lui-même ont prescrit deux ou plusieurs remèdes à leurs patients. Le Dr Stoll de Cologne utilisait cette façon de faire couramment et J. Aegidi en ayant eu connaissance, la proposa à S. Hahnemann qui était plutôt favorable à cette pratique. Sous la pression des "'uniciste" (un seul remède pour une maladie), S. Hahnemann ne publia pas cette méthode dans la version V de son Organon, ni sa veuve dans la version VI.

Les précurseurs

Quelques années plus tard, Gaudenzio Soleri (1842->1882), aidé de son neveu Giuseppe Belotti (ou Bellotti) (?->?) et par la suite le Dr F. Finella (?->?) reprirent cette méthode en proposant des remèdes types par maladie. Ce sont ces trois personnages italiens qui ont fait connaître l'homéopathie complexe en France vers la fin du XIXe siècle.
Soleri, Belotti, Finella

trait séparation

Les propagateurs

Pierre PONZIO
(1853->1901)

Pierre PONZIO - pas de photo
Né le 12 février 1853 à Nice, il obtient son diplôme de docteur en 1896.
Il est influencé par Hahnemann et léon Simon père pour la partie "homéopathie uniciste" et Belotti et Finella pour la partie de l'homéopathie complexe. Son œuvre est connue grâce à son livre "Traité complet de médecine électro-homéopathique" paru en 1889 et en 1912 paraît le "Traité complet de médecine Homéopathique complexe".
Il crée une pharmacopée de 35 remèdes qu'il protège en déposant sa marque. Il crée également la revue "la Clinique" dont de nombreux numéros sont disponibles sur le site de Gallica. Cette revue diffuse des informations sur l'homéopathie complexe et lui sert de vitrine publicitaire.
  Abbé CHAUPITRE
(1859->1934)

abbé Chaupitre - photo
Jean-Marie Chaupitre est né le 22 octobre 1859 à Gennes-sur-Seiche, dans l'Ille et Vilaine. C'est un autodidacte qui a appris sous le tutorat de l'abbé Chauvel.
Il crée le "Laboratoire des Médicaments Homéopatiques" en 1928 et très vite il comprend l'importance de la publicité et dépose sa marque auprès de l'INPI. Aujourd'hui encore, nous pouvons trouver de très nombreuses plaquettes publicitaires et ses almanachs qui paraîtront jusqu'en 1940. Son laboratoire a été racheté en 1996 par le groupe Arkopharma qui commercialisa certains de ses remèdes jusqu'en 2010. C'est certainement le plus connu des trois propagateurs.
  Albert MARCAIS
(1861->1936)

Albert Marçais - photo
Né le 27 août 1861 à la Croix-Robert dans l'Ille et Villaine, il obtient son doctorat en théologie en 1887 et devient religieux. Il est curé à Saint-Sulpice en 1891.
Il obtient ensuite son doctorat en médecine en 1907. Influencé, comme P. Ponzio, par Belotti et Finella, il crée sa propre méthode qu'il développe dans son livre "Manuel d'Homéopathie Complexe - Méthode du Dr Marçais" en 1924. Cette méthode est un habile mélange de l'homéopathie complexe (plusieurs remèdes pour une maladie) et de la médecine traditionnelle occidentale, tout en respectant les grands principes de l'homéopathie définie par S. Hahnemann.
 
trait séparation
trait séparation
Cette présentation succincte de l'homéopathie complexe est extraite de notre livre "Electro-Homéopathie et Homéopathie Complexe - l'origine, les créateurs et les précurseurs et propagateurs en France" qui paraîtra très probablement fin 2021 ou début 2022.

livre sur l'histoire de l'homéopathie complexe

trait séparation vide
bouton vers haut de page
trait séparation
- Conception graphique et réalisation : Michel Christian ORSOLLE - tous droits réservés et copyright : Michel Christian ORSOLLE - 2021 - trait séparation